#animaux

Un tête à tête avec un bison

Le respect du bison sauvage en Amérique du Nord

Un tête à tête avec un bison

J'ai récemment eu l'occasion incroyable de passer trois semaines à Antelope Island State Park, dans l'Utah, qui abrite l'un des plus grands troupeaux libres de bisons en Amérique du Nord.

Selon les estimations, avant 1492, il y avait entre 40 millions et 60 millions bisons. Mais fin 1890, leur nombre était passé à 750, notamment à cause de la chasse commerciale et de l'abattage. Selon la Liste rouge de l'UICN, il ne reste plus aujourd'hui que 15 000 bisons vraiment sauvages environ.

Cet animal légendaire était sacré pour les indiens d'Amérique. Le bison était symbole de vie et d'abondance. Dans de nombreuses légendes, le bison s'offrait volontairement comme source de nourriture pour les humains. D'autres racontaient que son esprit apportait des connaissances sacrées en médecine ou les calumets de la paix à l'humanité. Dans la morale de grand nombre de ces histoires, la chasse au bison a échoué en raison du manque de respect des chasseurs à l'égard de l'animal.

Mon objectif, lors de ma visite à Antelope Island, était de capturer l'« esprit du bison ». Et ça n'a pas été chose facile.

Les bisons ont une vue incroyable, il est donc assez difficile de les approcher sans être vu. Ils s'éloignent quand il voit quelqu'un les approcher, mais si jamais ils se dirigent vers vous et que vous ne bougez pas, il y a de fortes chances qu'ils passent à deux doigts de vous.

Ma stratégie était à peu près la même tous les jours : Je devais trouver un groupe de taureaux et déterminer leur direction, repérer des buissons au loin sur leur chemin, me faufiler dedans et attendre.

Bien que le bison m'ait vu assez vite, il a continué de s'approcher doucement. Il a avancé en zigzagant, a fourragé, plus m'a fixé pendant 10 bonnes minutes. Puis il a bougé, a encore fourragé et m'a fixé. Il a procédé ainsi pendant une heure jusqu'à ce qu'il se déplace à tout juste 6 mètres de là où je me tenais. J'étais assis là, fasciné par sa présence et par la profondeur de son regard, à essayer de comprendre quelle était la menace que beaucoup voyaient dans cette créature. Après avoir pris mes photos, je l'ai remercié pour le temps qu'il m'avait accordé et sa coopération et je suis parti doucement, plein d'admiration et de respect.




Pinterest Tumblr

Daniel Fox

En tant qu'explorateur et narrateur, Daniel Fox utilise ses récits pour inciter le public à se reconnecter avec la vie sauvage.
En savoir plus

De quelle espèce menacée aimeriez-vous vous rapprocher ?



Partagez vos histoires Instagram

Utilisez le hashtag #sandiskstories pour avoir l'opportunité de figurer sur ce site.

Inscrivez-vous pour obtenir des offres spéciales !

Obtenez des promotions spéciales et des conseils photographiques de SanDisk.