#voyage

Magie écossaise

La beauté de la campagne écossaise révélée par une lumière glaciale

Magie écossaise

En janvier dernier, j'ai eu la chance de visiter l'Écosse pour la première fois. Alors que voyager en plein milieu de l'hiver ne semblait pas très attrayant, les journées froides et grises donnaient un éclairage particulier, voire glacé, à la beauté de la campagne écossaise. Malgré le temps humide, on pouvait facilement comprendre pourquoi ce pays séduisait autant de gens.

Lors d'une visite en car depuis Édimbourg, je me suis aventuré dans le nord-ouest de la campagne écossaise. En quittant le centre-ville animé d'Édimbourg, j'ai quitté la ville pour me retrouver au milieu de ruisseaux effervescents et de sinistres forêts.

Je suis entré dans une chambre d'hôtes rose pastel située dans une petite clairière, célèbre pour sa cuisine et pour son hospitalité, afin d'y prendre un petit dîner au chaud avec une vue sur le petit lac et la forêt environnante. Un petit terrier à mes côtés et un petit feu de cheminée allumé dans un coin, c'est comme ça que j'imaginais l'Écosse.

Une dégustation de fromages écossais fins et de viandes locales a prolongé notre dîner. Lorsque la bruine a fini par s'arrêter, nous nous sommes aventurés dans la forêt pour découvrir un ruisseau bouillonnant. Le bruit du courant et de la mousse humide et sombre sur le sol sous nos pieds était agréable. Cela faisait à peine quelques heures qur j'avais quitté Édimbourg pourtant, mon excursion à la campagne était un vrai choc sensoriel. Le temps s'écoulait lentement à Monachyle Mhor, et il allait passer de plus en plus lentement les jours suivants.

Au cours de ma promenade à la campagne, nous nous sommes arrêtés régulièrement pour visiter des belvédères et des points de vue panoramiques. Il était difficile de ne pas se laisser impressionner par les panoramas et les bruits de l'Écosse en observant les lochs et en se retrouvant en plein milieu de la vallée. Tout était calme et la réception des téléphones portables était limitée. J'ai passé le plus clair de mon temps à regarder par la fenêtre du car ou à aller me promener tôt le matin. Je ne pouvais plus quitter la campagne des yeux. De loin, le monde semblait immense et magnifique. De près, avec la mousse humide sous mes bottes et les lacs ennoyés qui effaçaient chacun de mes pas, le monde pouvait sembler sinistre. Mais je sentais que cet endroit avait quelque chose de magique.

En général, les destinations où il fait froid ne m'attirent pas, mais le temps maussade, humide et gris de l'Écosse (en Écosse, il utilise le mot dreich) m'a interpellé. Pas uniquement parce que les eaux atlantiques du Loch Fyne ont débordé pendant mon court séjour. Les diverses nuances de gris et de bleu soulignaient les autres teintes de la campagne écossaise : le tartan des kilts, le vert des buttes herbeuses, la couleur pastel des maisons, le noir des ardoises et, bien sûr, l'ambre du whisky. L'Écosse n'est peut être pas le lieu le plus coloré, mais je n'ai jamais vu d'autres endroits aussi frais.

*Slainte! *




Pinterest Tumblr

Adam Groffman

Adam Groffman est un écrivain indépendant et un bloggeur de voyages basé à Berlin.
En savoir plus

Quelle est votre destination d'hiver préférée ?



Partagez vos histoires Instagram

Utilisez le hashtag #sandiskstories pour avoir l'opportunité de figurer sur ce site.

Inscrivez-vous pour obtenir des offres spéciales !

Obtenez des promotions spéciales et des conseils photographiques de SanDisk.