#voyage

Faire plus avec moins à Jaipur

Photographier les vibrations locales de l'Inde

Faire plus avec moins à Jaipur

Je sais que la meilleure manière de me pousser au bout de mes limites et de m'améliorer en tant que photographe est de prendre des photos sans m'arrêter. Lorsque je sors avec mon appareil, je peux accomplir de grandes choses. Plus je prends des photos et plus j'ajoute de nouveaux clichés à mon portefeuille. 

Quand je ne suis pas en mission, je photographie des gens et des lieux qui m'inspirent à titre personnel. Au cours d'une récente mission à Dubaï, je me suis donné pour mission d'obtenir des clichés d'un lieu que j'ai toujours voulu photographier : I'Inde. 

Jaipur, en Inde, se situe à trois heures de Dubaï, et le billet d'avion est très abordable. Je n'avais que deux jours pour prendre des photos mais c'était parfait. Il ne s'agit-là que d'une introduction, d'une petite mise en bouche photographique d'un lieu dans lequel je suis sûr de revenir. Ma mission consistait à prendre mon temps et à me promener avec mon appareil en me laissant guider par le hasard, sans rien prévoir : la photographie à l'état pur.

Je trouve que le mantra « Faire plus avec moins » convient bien à mon travail en photographie. Qu'il s'agisse de la simplicité de la composition et du cadrage du matériel que je transporte. J'ai beaucoup d'appareils et d'objectifs mais je n'ai d'yeux que pour un seul viseur d'appareil à la fois. Je sais aussi que plus je mets mon œil contre l'écran du viseur, plus j'obtiens des photos incroyables, donc je ne prends que deux appareils et deux objectifs : le Nikon D4 avec un 85 mm et le Nikon D800E avec un objectif de 35 mm.

J'ai toujours préféré découvrir mon sujet, l'œil dans le viseur et en me déplaçant, en avançant, en reculant, comme si je lui jetais des sorts. Je dis aux nouveaux photographes de régler les zooms de leurs objectifs aux focales extrêmes et au lieu de tourner la bague du zoom, je leur conseille de se déplacer avec leurs pieds et de voir combien le rapport du sujet par rapport aux autres éléments du cadre change. Cette concentration sur des petits détails peut faire une grande différence entre une jolie photo et une photo exceptionnelle. Un léger ajustement de la position de l'appareil peut marquer cette différence. 

Nombreux sont les photographes que j'ai vu s'encombrer de plusieurs appareils, plus chargés que des ânes. Un seul objectif ne convient pas pour toutes les situations, mais un seul objectif peut convenir pour de nombreuses situations et la difficulté de travailler avec des restrictions en matière d'équipement peut vous permettre d'aiguiser vos compétences et à obtenir de nouvelles photos.

Je sais d'expérience que pour moi, pour bien travailler, je dois me sentir en sécurité et à l'aise dans mon nouvel environnement, Je viens d'arriver en Inde et,même si Jaipur est sans aucun doute un lieu très tranquille par rapport à d'autres grandes villes indiennes, comme Bombay (Mumbai) et Calcutta, elle est tout de même synonyme de couleurs pures et de chaos. Avoir une personne à mes côtés qui veille sur moi, quelqu'un à qui je peux parler de ce que je recherche et qui parle la langue lorsque j'ai un problème peut faire une énorme différence. 

J'ai dit à mon guide Janu que je voulais me promener et explorer la Ville rose lorsque la lumière de fin d'après-midi est passée du crépuscule aux ténèbres. Même si son réflexe était de me conduire dans tous les lieux touristiques, je voulais seulement voir les endroits où les gens vivaient et travaillaient pour ressentir les vibrations et en savoir plus sur les lieux. C'est ce que nous avons fait. 




Pinterest Tumblr

Steve Simon

Steve Simon adore immortaliser la beauté et les drames de la condition humaine.
En savoir plus

Quel est votre "meilleur" matériel photographique ?



Partagez vos histoires Instagram

Utilisez le hashtag #sandiskstories pour avoir l'opportunité de figurer sur ce site.

Inscrivez-vous pour obtenir des offres spéciales !

Obtenez des promotions spéciales et des conseils photographiques de SanDisk.