#sports

90 jours dans le nord du Nicaragua

Voyage de rêve à photographier la beauté et la chaleur des vagues du Nicaragua

90 jours dans le nord du Nicaragua

En octobre, on m'a proposé de passer trois mois à photographier les vagues et les surfeurs dans la très calme région du nord du Nicaragua et j'ai saisi l'opportunité. Je n'ai pas du tout hésité à troquer ma combinaison d'hiver 5/3 ici au Royaume-Uni contre un short de bain dans les eaux chaudes. Je travaillais en étroite collaboration avec un camp de surf (www.thunderbombsurf.com) et je me levais tous les jours avant le lever du soleil pour photographier le meilleur éclairagee avant que le soleil ne soit trop intense. 

Ce matin-là, nous avons eu une lune superbe donc je me suis rendu sur la plage un peu plus tôt que d'habitude pour essayer de profiter de cette lumière ambiante extraordinaire. Tout un spectre de nuances a balayé le ciel au moment du lever du soleil et du coucher de la lune, créant ainsi des reflets de bleus froids sur l'eau.

Cette plage, qui s'étendait sur des kilomètres, ressemblait à un lieu de rencontre pour les surfeurs venus du monde entier, ce qui ne représentait que quelques jours durant mon séjour, et je suis tombé sur une personne venant de mon comté natal. Lorsque les vagues et le vent sont en harmonie, cela crée des conditions de classe mondiale dans lesquelles les surfeurs expérimentés aiment s'aventurer.

Lorsqu'une grosse vague creuse roule vite, cela crée parfois un "Spit". Au moment où la vague s'effondre, elle aspire un mélange d'air et d'eau qu'elle comprime et qu'elle renvoie à l'extrémité du tube. Voici un petit arc-en-ciel créé avec l'eau du tube.

La dernière heure du jour au cours des journées chaudes offraient aussi la possibilité d'obtenir différentes lumières dans l'eau. Le vent de terre pur associé à un éclairage à contre-jour peut conférer une texture marbrée à la surface des vagues.

Billy Anderson s'enfonce dans un tube bleu cristallin. Capturer des clichés pareils demande un peu de pratique. Pour prendre des photos dans l'eau, on doit toujours observer les vagues, les courants de retour et le vent tout en anticipant la manière dont les surfeurs gardent leur équilibre dans la vague.

C'est le genre de vue que l'on peut avoir dans l'eau sur cette plage, une vision seulement réservée aux surfeurs. Pour s'enfoncer dans les profondeurs des vagues de cette taille, il faut être sûr que sa vitesse nous permet de garder le cap. Grâce aux cartes SanDisk Extreme, je suis sûr que lorsque je rentrerai chez moi pour décharger mes photos, ma carte sera plus forte.

Je suis arrivé à la fin de la saison des pluies au Nicaragua et j'ai eu la chance de voir d'incroyables tempêtes. Cet après-midi-là, nous venions juste de faire un aller-retour rapide pour nous protéger au camp de surf après que la foudre ait frappé juste à quelques centaines de mètres sur la plage. 




Pinterest Tumblr

Callum Morse

Callum Morse a été attiré par la mer dès son plus jeune âge. Il s'est spécialisé dans la photographie de surf et des océans.
En savoir plus

Où aimeriez-vous voyager pour prendre des photos ?



Partagez vos histoires Instagram

Utilisez le hashtag #sandiskstories pour avoir l'opportunité de figurer sur ce site.

Inscrivez-vous pour obtenir des offres spéciales !

Obtenez des promotions spéciales et des conseils photographiques de SanDisk.