#voyage

15 moments qui définissent un voyage

Les étapes d'un voyage que tout le monde vit

15 moments qui définissent un voyage

Comme l'a fait remarquer le groupe de hip-hop Atmosphere, les voyages font "voyager le cerveau". C'est comme si vous vous trouviez dans votre propre film, le mouvement en avant en permanence confèrant un effet cinématographique, un récit intégré rythmé par le son diffusé par les haut-parleurs et les scènes qui changent en permanence, les montées et descentes de terrain, de villes et de sorties d'autoroute, le tunnel routier qui devient un écran au service de votre imagination. 

Ce qui est intéressant, c'est la façon dont, en posant un regard rétrospectif sur ces voyages, les événements ont tendance se concentrer autour de certains moments. Et ces moments sont presque toujours les mêmes archétypes.

1. Inspiration

Photo de Unhindered by Talent En général, il est difficile de trouver l'inspiration au cours d'un voyage qui peut devenir une bonne histoire plus tard : « "Je viens de voir cette photo du parc national de Mesa Verde (ou de Denali ou des Badlands). »  Parfois, il s'agit d'un objectif comme se rendre au Burning Man ou à Coachella.

2. Véhicule

Photo de Bev Goodwin

Il n'y a aucune logique quant à la façon dont les choses commencent à se mettre en place. Où allez-vous. Qui vous accompagne. Mais la question la plus importante reste : Quel véhicule prenez-vous ? Vous songez, l'espace d'une seconde, au bus VW ou du Vanagon d'une amie. Appelez-la. Elle dit qu'il faut remplacer l'embrayage. Et ce vieux tas de ferrailles qui vous sert de voiture ? Il n'a pas autant de places. Est-ce qu'il serait capable de faire tout le trajet ? Et puis c'est presque comme si "elle" (votre voiture) était en train de vous parler. Elle dit qu'elle veut y aller, qu'elle doit y aller. Nous pouvons le faire. C'est parti.

3. La planification

Photo de Anders Ljungberg

Puis vous commencez à prendre les choses au sérieux. Vous consultez les atlas et Google Earth. Vous faites l'inventaire de votre équipement de camping, vous fixez des objectifs que vous pouvez atteindre à l'aller et au retour. Si tout se passe bien, vous crierez des noms de lieux après votre deuxième pichet chez Mamacita ou vous serez assis avec votre équipage avec des cartes étalées sur la table basse, les ventileurs allumés pendant une nuit chaude au début du mois de juin - on peut déjà presque sentir ce petit air de vacances.

4. Les valises

Photo de Jennie & Jacques

Il y a toujours quelqu'un qui veut emporter trop d'affaires alors qu'il n'y a pas assez de place ; c'est le problème, notamment si vous emmenez vos chiens (et que vous devez le faire ou que ça ne serait pas approprié). Arrive le moment de prendre des décisions difficiles. Si vous prenez uniquement le surf et le kayak, tout va rentrer, n'est-ce pas ? Mais il y a toujours un glacier skiable en été dans les Rocheuses. Et votre équipement d'hiver ? Les vélos ? Combien de guitares/mandolines/harmonicas/tambourins ?

5. Le grand départ

Photo de Cameron Parkins

Vous finissez par comprendre. Et puis vous avez pour ambition de partir à 6h avant les bouchons à Atlanta mais, zut, vous vous êtes couchés trop tard et vous n'avez dormi que deux heures. Qui s'en soucie ? Vous êtes sur la route. Vous réalisez que votre partenaire sait vraiment choisir les meilleures chansons pour commencer un voyage. Qui aurait pu savoir que Croquis d'Espagne de Miles Davis pourrait prendre tout son sens à 8h15 du matin sur la Georgia 400 ?

6. Monotonie

Photo de Chase Elliott

Mais au bout de quelques heures, la folie du départ s'estompe. Vous vous rendez compte de ce dans quoi vous vous embarquez : de nombreuses heures de conduite, beaucoup de temps passé assis à regarder par la fenêtre et à réfléchir. Cela fait ressurgir des souvenirs d'enfance étranges sur les voyages que vous avez faits, sur des trajets qui semblaient être interminables jusqu'à Richmond, en Virginie, pour rendre visite à vos grands-parents, ce sentiment de rester assis pendant une éternité. Vous vous demandez maintenant comment vous faisiez avant les smartphones.

7. Première nuit

Photo de Zach Dischner

Au bout de quelques heures de conduite, la première nuit prend un aspect cérémonial et catalyseur, comme si on avait traversé une sorte de portail. Peut-être que vos compagnons décident de continuer par le Kansas ou le Texas ou autre, tout le monde hoche la tête en même temps pendant ce marathon de dubstep de 10 heures. Vous continuez de débattre sur la raison pour laquelle vous devez vous arrêter, en vous demandant si les terrains de camping dans les forêts nationales en valent la peine.  Et peut-être, par un heureux hasard, vous vous arrêtez hors de la route dans des prairies vides. Il n'y a personne aux alentours, et il me semble approprié de sortir le matériel et de commencer à jouer en réfléchissant à la manière dont il vous a été presque impossible de rentrer chez vous 15 heures plus tôt.

8. Première matinée

Photo de Zach Dischner

Tout semble être différent lorsque vous vous réveillez sur la route. Vous ramper vers le véhicule, tout raide et les yeux bouffi, en vous demandant qui d'autre s'est réveillé dans ce paysage et si ça ne vaudrait pas la peine de simplement décompresser ce matin, de jouer au frisbee et d'explorer les environs un peu plus longtemps. Mais vous devez continuer à avancer.

9. Première vision de la porte

Photo de Vicente Villamón

Après un nouvel effort et l'effet d'une frappe contre le mur de votre patience, vous apercevez d'une chose pour la première fois, peu importe ce que c'est : Le Front Range surplombant l'ouest du Kansas, les premières badlands du Dakota du Sud, le passage de la prairie aux collines verdoyantes des Appalaches. La limite ou la passerelle vers votre objectif. Peut-être que cela signifie qu'il vous reste encore deux jours de voyage. Mais vous venez de prendre un nouvel élan et ce moment - ponctué par la chanson qui passe - reste gravé dans votre mémoire.

10. Panne

Photo de Zach Dischner

Mais bien sûr, les choses prennent une autre tournure. Une panne, un pneu crevé, la surchauffe d'un radiateur, un portefeuille égaré, un accident frôlé, un changement de temps, un éboulement paralysant l'I-40. Quelque chose qui vous coupe tout entrain. Là, vous devez faire un détour. Suspendre vos projets. Vous finissez par passer la nuit dans une ville improbable. Gardnerville, Nevada. Watkinsville, Géorgie. Mais après avoir vu les montagnes ou qpe importe ce que vous avez traversé, il était quasi certain que vous alliez tomber en panne là-bas. Vous vous retrouvez au milieu d'une fête complètement inattendue. Et vous finissez par rester le lendemain, sans raisons précises.

11. C'est parti

Photo de Srikanth Jandhyala 

Mais après avoir repris la route, et s'être dirigé peu importe où, vous prenez lentement conscience qu'il existe un juste équilibre. Vous n'avez rien dit à ce sujet, puisqu'en parler réduirait l'importance de la chose, mais vous commencez à maitriser l'art de l'emballage et du remballage des affaires dans la voiture et de vous convenir parfaitement avec vos compagnons des heures d'arrêt. C'est comme si vous n'essayiez plus de vous dépêcher et ça vous a rendu super "productif" dans votre manière de camper, de cuisiner, de nettoyer et de voyager.

12. Apogée

Photo de Zach Dischner

L'aboutissement du fait d'avoir fait toute la route de Boston à Malibu, est de rouler jusqu'au moment où vous apercevez cet endroit. Ou c'est peut-être une longue semaine de folie à Burning Man ou les retrouvailles originales avec vos amis au cours de la randonnée du Pacific Coast Trail. Quoi qu'il en soit, le temps fort est en train de se produire, lorsque vous n'êtes pas plus dans la voiture mais que vos pieds frôlent le sol d'un endroit qui ne ressemble en rien au monde que vous avez quitté quelques jours auparavant.

13. Prendre le virage

Photo de Ian Mackenzie

Vous essayez de ne pas y penser (et surtout de ne pas en parler), mais vous savez qu'il est bientôt temps de rentrer à la maison. Vous pensez aux musiciens en tournée, aux cinéastes et aux journalistes-reporters, vous songez à ce que ça doit être de rester sur la route pour toujours. À ce stade, votre équipage - qui vous parle désormais dans une langue vernaculaire créée pendant le voyage -décide de rentrer demain. Rester un jour de plus ne ferait que rendre le retour plus difficile.

**14. Le gros effort*

Photo de Neil Alejandro

Mais vous changez d'avis. Vous décidez plutôt de rester dans les Rocheuses ou sur la Playa ou dans la péninsule Olympic pour aussi longtemps que possible, puis vous tentez de repousser cette expédition à travers les États-Unis sur un coup de tête avec les chiens étalés à moitié morts derrière. Bizarrement, lorsque vous vous rappelez de cette époque misérable, où vous consommiez beaucoup trop de café, il pourrait s'agir du seul moment qui vous marque le plus. Vous ressentirez une étrange satisfaction que vous n'hésiterez pas à exprimer. 

15. Retour à la maison

Photo de Cameron Parkins

Si tout se passe bien, en arrivant à la périphérie de votre ville, vous aurez l'impression d'être un voyageur. Votre rue, votre appartement, votre chambre : Tout semblera un peu plus petit, vous serez peut-être même destabilisé. Si tout se passe bien, vous avez laissé quelque chose dans le réfrigérateur, des bouteilles de n'importe quoi, quelque chose à mettre sur vos yeux bouffis au lit, quelque chose pour mettre fin à ce rituel. À présent, le véhicule a été renommé. Vous avez fait au moins une ou deux acquisitions qui viennent s'ajouter à votre équipement, et vous avez des tatouages. Bien sûr , vous avez aussi perdu des choses en route. En général, défaire ses valises va toujours plus vite que de les faire. Vous avez réappris à être autonome. C'est un peu triste ; vous voulez déjà planifier votre prochain voyage. Et vous le faites.

*Cet article est aussi publié dans Matador Network. **Un mélange de voyages, de cultures et d'histoires du monde entier, Matador Network est le magazine de voyage indépendant en ligne le plus important.*




Pinterest Tumblr

David Miller

David Miller est rédacteur en chef chez Matador (lauréat des prix Lowell Thomas en 2010 et 2011 pour le journalisme de voyage) et responsable des programmes d'études à la MatadorU.
En savoir plus

Quels moments de votre voyage pouvez-vous raconter ?



Partagez vos histoires Instagram

Utilisez le hashtag #sandiskstories pour avoir l'opportunité de figurer sur ce site.

Inscrivez-vous pour obtenir des offres spéciales !

Obtenez des promotions spéciales et des conseils photographiques de SanDisk.